Tom Lortie; Sa ligne directrice, "bright, bold and clean"!

Nous sommes heureux de vous faire découvrir cette fois-ci, l'artiste tatoueur Tom Lortie, qui est propriétaire du studio Panthère Noire à Limoilou, Québec qui sera avec nous cette année au Tattoo Nouvelle Ère. Nous lui avons posé quelques questions afin que vous puissiez mieux le connaître. Voici ses réponses, en espérant que vous apprécierez autant que nous ses magnifiques tatouages d'inspiration traditionnels!

tom-lortie.jpg

TNE : Dans quel studio travailles-tu présentement  ?

TL : Je suis présentement tatoueur et propriétaire du studio Panthère Noire à Québec.

 

TNE : Depuis combien d'années est-ce que tu tatoues?

TL : Je tattoo depuis 11 ans

 

TNE : As-tu toujours voulu être tatoueur ? Comment en es-tu arrivé là? Qu'est-ce qui t'a poussé vers le métier?

TL : Depuis que je me rappelle j'avais ce désir en moi , devenir tatoueur . Les tatouages de mon grand-oncle , fait au Japon durant la guerre du Vietnam, me fascinaient. Ceux des musiciens de mes groupes préférés aussi , les gars de Guns n' Roses et Motley Crue , à l'époque.  

 

TNE : Comment décrirais-tu ton style? Peux-tu nous parler de tes principales influences? (Tatoueurs ou autres)

TL : Je tattoo principalement mon interprétation du traditionnel américain , traditionnel japonais et parfois quelques pièces de blackwork . Mes influences sont nombreuses . En passant par tous les  vieux tatoueurs américains et anglais ( Percy Waters, Bert Grimm, Milton Zeiss, George Butchett ) , par les grands du japonais ( Horioshie III, Philip Leu , Ivan Szazi ...) par d'autres  influences   plus récentes ( Jeff Ensminger, Dan Sinnes, Chriss Dettmer, Sebastian Domaschke, Annie Frenzel, Sacha Février) Pour ne nommer qu'eux .

 

TNE : Si tu n'étais pas tatoueur, quel serait ton métier?

TL : À vrai dire , je n’en ai aucune idée.

 

 

TNE: Quels sont tes autres intérêts? Passe-temps?  

TL : À part le tatouage , qui occupe 80% de mon temps , je me consacre à peindre à l'aquarelle , à collectionner les livres et à jouer de la musique.

 

TNE : Pratiques-tu d'autres formes d'arts?

TL : Je peins à l'aquarelle.

 

TNE : Où trouves-tu ton inspiration?  

TL : La plupart de mes inspirations viennent de différents livres tirés de ma collection personnelle

 

TNE : Comment fonctionne généralement l'approche avec ta clientèle? Fais-tu surtout des pièces sur demande où ils puisent dans tes flashs?

TL : Je préfère de loin faire des pièces sur demande, mais quand le temps me le permet , j'aime bien préparer quelques flashs.

 

TNE : Quelle est ta palette de couleurs préférées? Dans la vie vs en tattoo?

TL : Dans la vie comme dans mon métier , j'aime les couleurs terre.

 

TNE : Quelle atmosphère préfères-tu pour tatouer? (Musique, aire ouverte avec collègues, salle privée, etc..)

TL : Au Panthère Noire , nous tatouons dans un petit local à air ouvert , qui rappel les studios traditionnels américains d'autrefois . On aime bien écouter du « Stoner Rock, Post Metal , et de la Oi! »

 

TNE : Comment décrirais-tu l'évolution de ton travail à travers les années?

TL : Les choses ont bien changé. J'ai touché à quelques style dans les premières années, mais j'ai toujours voulu pousser pour faire du tatouage d'inspiration traditionnel , le plus propre possible .J'essaie de garder la même ligne directrice , la simplicité et l'efficacité , tant dans les couleurs , que la forme générale du motif . J'aimerais continuer à faire de belles pièces traditionnelles, mais j'aimerais faire plus de japonais traditionnel dans les prochaines années.

 

TNE: Est-ce que le tatouage te fait voyager? Quand tu pars tatouer à l'étranger est-ce que tu vois une grande différence avec ta clientèle habituelle?

TL : Oui, j'ai beaucoup voyagé dans les dernières années . J'ai fait une bonne partie de la France , quelques endroits en Suisse , en Italie ... Pour les prochaines années, j'aimerais continuer d'entretenir ma clientèle française, mais j'aimerais surtout découvrir mon propre pays , faire plus de convention dans les autres provinces canadiennes . Pour ce qui est de la clientèle, que ce soit ici ou à l'extérieur , il n'y a pas vraiment de différences qui m'ont vraiment marqué.

 

TNE : Fais-tu beaucoup de conventions? Qu'est-ce que tu aimes particulièrement en convention? Et n'aime pas?

TL : Depuis l'ouverture de Panthere Noire en 2017, j'ai réduit la cadence . J'ai tourné beaucoup dans les dernières années et j'avais besoin de cette petite pause. Je devrais revenir en force dans quelques conventions pour 2018 . J'apprécie surtout le fait de revoir les amis de l'extérieur , ça fait toujours plaisir de revoir les gens et de partager nos dernières trouvailles , de se boire quelques bières devant un repas au resto. Le point négatif des conventions est souvent le manque d'espace . Il n'est pas toujours facile de passer 12h , à tatouer plusieurs clients, dans un endroit restreint . On s'en sort toujours bien malgré tout et tout le monde repart avec le sourire.  

 

TNE : Quels sont tes meilleurs souvenirs de convention  ?

TL : Je dirais , la convention de Milan en 2015  . J'étais sur la route en Europe depuis déjà 2 mois . Milan était mon dernier arrêt , le point de rencontre avec mes amis canadiens et québécois que je n'avais pas vus depuis des mois ! Le sentiment de retrouver une partie de soi dans un pays ou personne ne parle le français ou l'anglais ! Une convention qui réunissait plus de 350 tatoueurs de partout dans le monde .

 

TNE : As-tu des histoires palpitantes à nous raconter en rapport au tatouage? À tes expériences?

TL : Ça ne se raconte pas au grand public !  

 

TNE : Quel est le but ultime que tu t'es fixé par rapport à ton travail? Qu’est-ce que tu vises?  

TL : Mon but ultime était de réussir à gagner ma vie de mon art. Ce que j'ai atteint et j'en suis super fier . Mon second but est de pouvoir tatouer le plus longtemps possible , de conserver le focus sur la qualité et non la quantité , de faire des tatouages toujours de plus en plus beaux , d'essayer de trouver de nouvelles idées pour   faire évoluer mon travail tout en gardant ma ligne directrice déjà fixée, ''bright, bold and clean'' .

MERCI TOM D'AVOIR PRIS LE TEMPS DE RÉPONDRE À NOS QUESTIONS. :)

En
Fr